Accueil Divertissements M. Zelensky se présente au Festival de Cannes et demande un “nouveau...

M. Zelensky se présente au Festival de Cannes et demande un “nouveau Chaplin” pour la guerre en Ukraine.

162
0

Volodimir Zelenski s’est exprimé au Festival de Cannes en déclarant qu’il fallait un Chaplin pour que le cinéma ne reste pas muet face à la guerre en .

“Nous avons besoin d’un nouveau Chaplin pour montrer que le cinéma n’est pas muet” face à la guerre en Ukraine, a déclaré le président ukrainien Volodimir Zelenski, s’exprimant depuis dans un message lors de l’ouverture mardi soir du 75e Festival de Cannes, rapporte l’AFP.

“Nous allons continuer à nous battre, nous n’avons pas d’autre option (…) Je suis convaincu que le “dictateur” va perdre”, a-t-il déclaré à l’élite mondiale du cinéma, en faisant référence au président russe et au film de Charlie Chaplin, qu’il a cité à plusieurs reprises, selon agerpres.ro.

Zelensky veut que les festivaliers de Cannes comprennent la nécessité d’un “nouveau Chaplin”.

Son apparition a suscité la surprise dans la salle et une ovation du public, a constaté sur place un journaliste de l’AFP. Pendant près de dix minutes, le président ukrainien a dénoncé la guerre de la en Ukraine et a exhorté le monde du cinéma à ne pas se taire.

Lire aussi :  Le PDG de Warner Bros., David Zaslav, va-t-il ramener le "SnyderVerse" dans le DCEU ?

“Le cinéma va-t-il se taire ou va-t-il en parler ?” a-t-il demandé.

“Nous avons besoin d’un nouveau Chaplin pour nous montrer aujourd’hui que le cinéma n’est pas muet (…) La haine finira par disparaître, les dictateurs mourront”, a-t-il ajouté, sur un ton grave.

Début avril, Volodimir Zelensky a pris la parole lors de la 64e cérémonie des Grammy Awards, l’équivalent des Oscars pour la musique américaine, pour demander un soutien à son pays.

Le Festival de Cannes, qui en est à sa 75e édition, a promis que l’Ukraine serait “dans tous les esprits” en annonçant sa sélection en avril, qui comprend plusieurs films présélectionnés.

Deux générations de cinéastes seront présentes, avec l’habitué Sergei Loznyi pour “The Natural History of Destruction”, sur la destruction des villes allemandes par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, et le jeune Maksim Nakonechnyi pour “Butterfly Vision” (Un certain regard).

Lire aussi :  Guerre en Ukraine, jour 152. La Russie a fait cette annonce. Le changement de régime à Kiev est une priorité

Le festival projettera également “Mariupolis 2” du réalisateur lituanien de 45 ans, Mantas Kvedaravicius, qui a été tué à Mariupol, ville ukrainienne lourdement bombardée par les forces russes, il y a près d’un mois alors qu’il travaillait sur cette production. Sa fiancée, Hanna Bilobrova, qui a réalisé le projet, présentera le film.

Le festival a interdit les délégations officielles russes, mais montrera la Femme de Tchaïkovski du réalisateur russe Kirill Serebrennikov, exilé à Berlin, qui a ouvertement condamné l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Au début de la cérémonie d’ouverture de mardi soir, animée par l’actrice Virginie Efira, la question de l’engagement dans le cinéma a été soulevée : “Le cinéma peut-il changer le monde ?”. Ce n’est pas sûr. Mais cela peut ébranler notre perception. En conséquence, le monde a vraiment changé (…) Les cinéastes libres, c’est ce que le Festival de Cannes célèbre.

Regarder Patrouilleurs des médias sur Twitter, Facebook et Google News!

Article précédentAvec la Roumanie et le HCR, le Japon apporte un soutien essentiel aux personnes déplacées par l’invasion de l’Ukraine.
Article suivantVIDEO : Les stations-service du Sri Lanka sont à court de carburant.
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^