Accueil Internationales Manifestation à Vienne contre la vaccination obligatoire : “Make Austria Free Again”.

Manifestation à Vienne contre la vaccination obligatoire : “Make Austria Free Again”.

219
0

Des dizaines de milliers de personnes à Vienne se sont soulevées et protestent contre la vaccination obligatoire, mécontentes des récentes décisions du gouvernement autrichien visant la pandémie de Covid-19.

Des milliers de personnes – environ 20 000, selon la police – ont protesté samedi à Vienne contre les restrictions imposées pour stopper la pandémie de coronavirus et la vaccination obligatoire, qui entrera en vigueur en février 2022, rapporte EFE.

La manifestation, convoquée par le Parti de la liberté (FPO), parti d’extrême droite autrichien, a rassemblé des négationnistes du coronavirus, des théoriciens de la conspiration, des fondamentalistes chrétiens et des sympathisants d’extrême droite qui ont unanimement qualifié la vaccination obligatoire de “dictature”, rapporte la source, selon agerpres.ro.

Cette idée est également soutenue par le leader du FPO, Herbert Kickl, qui a assuré ces derniers jours – via les médias sociaux – que son parti n’est pas contre les anti-vaccins, mais contre la vaccination obligatoire.

Cette manifestation à Vienne contre la vaccination obligatoire avait aussi une note festive.

La manifestation a débuté vers midi dans une ambiance festive, malgré des températures proches du gel, ce qui n’a pas empêché les manifestants de dénoncer les restrictions et la quarantaine générale qui prend fin samedi soir mais dont sont exclues les personnes non vaccinées. Ils ne pourront sortir de chez eux que pour se rendre au travail, à l’école ou pour des besoins essentiels tels que l’achat de nourriture et de médicaments, les petites promenades et les sports de plein air.

Lire aussi :  Zelensky joue avec la sirène de raid aérien entendue "en permanence" en Ukraine.

“Dictature”, “Vaccination obligatoire = fascisme” ou “Les nazis sont de retour” ainsi que des messages appelant à la démission du gouvernement autrichien pouvaient être lus sur certaines des pancartes arborées par les manifestants.

Le célèbre slogan de campagne de l’ancien président américain Donald Trump, “Make America Great Again”, a été adapté localement en “Make Austria Free Again”.

Et le slogan féministe “Mon corps, mon choix”, utilisé dans les manifestations du monde entier pour défendre les droits en matière de reproduction, figurait dans la manifestation autrichienne.

Bien que la manifestation ait été pacifique, la police a procédé à plusieurs arrestations et à des contrôles de sécurité, tout en rappelant aux participants de porter des masques et de garder une distance physique réglementaire.

Lire aussi :  Pourquoi David Sassoli est mort. Qu'est-ce que la légionellose, la bactérie qui l'a tué en deux semaines seulement ?

La police a déployé 1 400 agents à Vienne samedi pour prévenir les incidents.

Le gouvernement conservateur et vert d’Autriche a été le premier de l’Union européenne à imposer la vaccination obligatoire de l’ensemble de la population, avec des amendes pouvant aller jusqu’à 3 600 euros pour ceux qui ne se font pas vacciner à partir de février.

Toutes les personnes ayant atteint l’âge de 14 ans et vivant en Autriche – à l’exception des femmes enceintes ou des personnes souffrant de problèmes de santé – sont tenues de se faire vacciner.

Dans ce pays, 68 % de la population est vaccinée contre l’ensemble des anticorps, mais on estime à 1,4 million le nombre de personnes de plus de 14 ans qui n’ont pas encore été vaccinées, et cette manifestation viennoise contre la vaccination obligatoire vise à empêcher cela.

Article précédentL’histoire des jeunes assassinés à Iasi – Qui sont les deux étudiants ?
Article suivantComment les États autoritaires abusent d’Interpol. Ce qui se cache derrière la nomination du nouveau chef de l’organisation. Don de 50 millions d’euros