Accueil Sport Maria Sakkari : tout le monde se sent nerveux sur le court,...

Maria Sakkari : tout le monde se sent nerveux sur le court, même Nadal et Federer

324
0

Maria Sakkari affirme que la nervosité dans les moments serrés est une partie normale du jeu, car même les plus grands comme Rafael Nadal et Roger Federer ressentent ces émotions sur le court. Sakkari a fait irruption dans le top 10 après l’US Open l’année dernière et jouit maintenant du meilleur classement de sa carrière en tant que numéro 6 mondiale.

Il y a maintenant beaucoup plus d’attentes et de pression sur Sakkari, mais jusqu’à présent, elle l’a bien gérée. “Je vais mentionner Rafa et Roger, ils sont tous nerveux. Je veux dire qu’ils sont un peu plus habitués que nous, pas un peu, mais beaucoup plus que nous (sourire).

Je pense qu’il y a toujours des moments où ils sont nerveux et où ils ressentent toujours la pression. Je pense que ça fait partie du jeu. Il faut juste l’accepter, accepter le fait qu’on peut ressentir de la pression et de la nervosité à tout moment quand on arrive dans un match aujourd’hui ou demain.

Lire aussi :  Novak Djokovic est le gars le plus sain du monde', dit l'ancienne star de l'ATP

Cela fait partie du jeu”, a fait remarquer Sakkari, selon We Love Tennis.

Sakkari a battu Elena Rybakina à Indian Wells

Jeudi, Sakkari a infligé une défaite 7 : 5, 6 : 4 à Rybakina pour atteindre les demi-finales d’Indian Wells.

Rybakina a commencé le match avec une avance précoce de 4:1, mais Sakkari a récupéré et a remporté le match en deux sets. “Je pense que j’ai eu un début de match difficile”, a admis Sakkari après le match.

“J’étais un peu nerveux. Mais ensuite, j’ai simplement cru en mon jeu. Je savais que je reviendrais dans le match si je parvenais à faire le break. Faire beaucoup de balles après avoir été mené 4-1 m’a donné une bonne chance de revenir dans le match.

Lire aussi :  Karolina Pliskova n'est pas prête à commencer sa saison 2022 à Saint-Pétersbourg

“Je vois qu’en fait je suis très calme et très confiant, que ce n’est qu’un break. Bon, si quelqu’un sert rapidement, c’est trop bon. J’ai encore le premier set, il me reste deux autres sets à jouer.

Ce n’est pas vraiment important. J’ai simplement accepté le fait que j’avais pris un mauvais départ, j’ai essayé de changer les choses. J’ai l’impression d’avoir amélioré mon service, j’ai amélioré mes coups de fond de court.

Je n’ai pas de gros trou dans mon jeu. Il y a beaucoup de choses que je peux améliorer, et c’est une bonne chose. Mentalement surtout, j’ai parfois juste besoin d’être un peu plus fort. Mais j’y travaille et je pense que j’arriverai là où je veux aller”.

Article précédentSergiy Stakhovsky : “J’ai peur. Je pense toujours à mes enfants”.
Article suivantAndrey Rublev parle d’une possible interdiction des joueurs russes à Wimbledon
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^