Accueil Sport Marion Bartoli fait l’éloge de Novak Djokovic

Marion Bartoli fait l’éloge de Novak Djokovic

51
0

La gagnante de Wimbledon 2013, Marion Bartoli, considère Novak Djokovic comme une personne généreuse qui veut aider les autres. Djokovic est cofondateur de la PTPA, car il souhaite lutter pour de meilleurs droits pour les joueurs, en particulier pour les joueurs de rang inférieur.

Djokovic pense que la structure de l’ATP est endommagée et souhaite y apporter des changements. Lorsque le circuit ATP a été suspendu en raison de la pandémie de COVID-19, Djokovic a été le premier à dire publiquement qu’il fallait aider les joueurs de rang inférieur.

« Je connais très bien Novak », a déclaré Bartoli à We Love Tennis, comme révélé sur Sportskeeda. « Contrairement aux idées reçues, Novak est une personne altruiste et généreuse, mais aussi extrêmement intelligente.

Lire aussi :  Pierre-Hugues Herbert manquera l'Open d'Australie pour cause de vaccination obligatoire

L’approche de Novak ne consiste pas à créer un contre-pouvoir ou à exercer des pressions. Il veut seulement défendre les intérêts des petits (joueurs subalternes), leur permettre de gagner plus d’argent, d’avoir plus de moyens ».

Bartoli se souvient quand elle a gagné Wimbledon

Bartoli a remporté son premier et unique titre du Grand Chelem à Wimbledon en 2013, après avoir battu Sabine Lisicki en finale. « J’avais beaucoup de souvenirs d’enfance », a déclaré Bartoli à We Are Tennis.

« Je pensais aux millions de balles de tennis que je frappais sur le terrain de pétanque de Retournac, mon village natal en Haute-Loire, et aux entraînements dans le froid avec mon père… Il me disait toujours : ‘Vous verrez un jour, avant le match le plus important de votre vie, à quel point tous ces exercices de service étaient importants…’ Il avait raison ».

Lire aussi :  Federico Coria testé positif au coronavirus à son arrivée à Sydney

Peu après avoir remporté son premier titre du Grand Chelem, Bartoli a appelé cela une carrière. Bartoli s’est surprise elle-même avec son parcours à Wimbledon en 2013. « Honnêtement, je ne peux pas en choisir un. Je ne pense pas seulement à la finale, je me souviens aussi de mes doutes. Le début de saison a été difficile, c’est donc un miracle de gagner Wimbledon cette saison », a admis Bartoli.

Article précédentKei Nishikori : « D’habitude, je suis profondément déprimé
Article suivantOlaf Scholz remplacera Angela Merkel au poste de chancelier mercredi.
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^