Accueil Internationales Mastercard et Visa se retirent de la Russie. Les cartes émises par...

Mastercard et Visa se retirent de la Russie. Les cartes émises par ces entités économiques ne seront plus valables

214
0

Les géants économiques quittent la Fédération de , mécontents de l’évolution de la situation militaire en . Ainsi, Mastercard a annoncé samedi que son réseau ne prend plus en charge les banques de Moscou et que l’utilisation des cartes bancaires émises par la société pour les étrangers ne sera plus possible en Russie, selon News.ro.

La guerre en Ukraine est une raison pour se retirer des affaires en Russie

Selon Mastercard, cette décision intervient après “l’éclatement sans précédent du conflit actuel et en raison de l’environnement économique incertain”.

Par ailleurs, Visa dit envisager de cesser toute transaction sur le territoire russe, et les cartes émises par cette institution financière ne seront plus valables dans la Fédération non plus.

Al Kelly, qui est le PDG de l’entreprise, dit avoir été contraint par les événements en Ukraine de prendre cette mesure punitive.

Visa est “obligé d’agir à la suite de l’invasion non provoquée de l’Ukraine par la Russie et des événements inacceptables dont nous avons été témoins”, déclare Al Kelly.

“Nous regrettons l’impact que cela aura sur nos précieux collègues et sur les clients, partenaires, commerçants et titulaires de cartes que nous servons en Russie. Cette guerre et la menace permanente pour la paix et la stabilité exigent que nous réagissions conformément à nos valeurs”, a ajouté le directeur de Visa.

Lire aussi :  Un homme a été abattu vendredi soir à Popesti Leordeni, sans qu'aucun agresseur n'ait été arrêté jusqu'à présent.

L’Occident sanctionne sévèrement la Russie

De nouvelles sanctions ont été imposées à la Russie dans le cadre de la guerre en Ukraine, qui, selon les observateurs internationaux, est sur le point d’atteindre des proportions alarmantes.

Microsoft a annoncé vendredi 4 mars qu’elle allait annuler toutes ses ventes et services en Russie, tandis que la Commission européenne a décidé de suspendre les programmes scientifiques et de recherche en partenariat avec des scientifiques russes.

La société Microsoft a déclaré qu’elle suspendait “toutes les nouvelles ventes de produits et de services en Russie”. L’annonce a été faite par le président de Microsoft, Brad Smith.

Il a écrit, dans un message publié en ligne, que l’entreprise “met également un terme à de nombreux aspects de ses activités en Russie, conformément aux décisions du gouvernement sur les questions suivantes sanctions“.

Il n’est pas clair si la suspension des ventes était un résultat direct du respect des sanctions. Microsoft n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires de la part des journalistes.

Microsoft fournit une cyberassistance à l’Ukraine

Représentants Microsoft continue de fournir une assistance à l’Ukraine en matière de cybersécurité et a “tout récemment” aidé à défendre le pays contre une cyberattaque qui visait un “important diffuseur ukrainien”.

Lire aussi :  Un fournisseur d'énergie britannique conseille à ses clients de câliner leurs animaux de compagnie pour se réchauffer.

L’équipe de cybersécurité de Microsoft a aidé à répondre aux cyberattaques qui ont visé “plus de 20 organisations gouvernementales, informatiques et financières en Ukraine”, a déclaré M. Smith, selon BBC.

La Commission européenne annule des contrats sur un tapis roulant

Vendredi également, la Commission européenne a suspendu la coopération avec les entités russes dans le domaine de la recherche, de la science et de l’innovation, à la suite de l’invasion de la Russie. Russie en Ukraine.

L’institution suspend également les paiements aux entités russes dans le cadre de contrats existants et “ne conclura pas de nouveaux contrats ou accords” avec des organisations russes.

“La coopération européenne en matière de recherche est fondée sur le respect des libertés et des droits qui sous-tendent l’excellence et l’innovation. L’odieuse agression militaire de la Russie contre Ukraine est une attaque contre ces mêmes valeurs. Il est donc temps de mettre fin à notre coopération en matière de recherche avec la Russie”, a déclaré Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence.

Article précédentBlinken : Nous défendrons chaque pouce du territoire de l’OTAN
Article suivantVIDEO : Camp de Przemysl en Pologne pour les réfugiés ukrainiens
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !