Accueil Sciences NASA : Le télescope Hubble et les supergéantes rouges du Grand Nuage...

NASA : Le télescope Hubble et les supergéantes rouges du Grand Nuage de Magellan !

146
0

Il y a 1 100 étoiles situées à 160 000 années-lumière de la Terre, et nous pouvons toutes les voir grâce à l’instrument de mesure de l’énergie: Le télescope Hubble de la NASA. Il s’agit de NGC 2002, un groupe de supergéantes rouges trouvé dans le Grand Nuage de Magellan, dans une image partagée cette semaine par des scientifiques de l’agence aérospatiale américaine.

Cet amas d’étoiles ouvert, d’environ 30 années-lumière de diamètre, est relativement jeune : il est apparu il y a 18 millions d’années.

Comme l’explique la NASA, NGC 2002 est plus sphérique qu’un amas ouvert typique, de sorte que les chercheurs ont pu discerner des étoiles individuelles, toujours à l’aide du télescope Hubble.

Lire aussi :  NASA : construction de bases sur la Lune et sur Mars !

Que sont les nuages de Magellan ?

Il existe deux nuages de Magellan, nommés d’après le navigateur portugais Ferdinand Magellan, qui fut le premier Européen à les observer, lors de son voyage autour de la Terre (1519-1522). Il s’agit du Grand Nuage et du Petit Nuage.

Toutes deux sont des galaxies naines, appartenant au Groupe local de galaxies, visible depuis l’hémisphère sud lors des nuits sans nuage et sans lune.

NGC 2002, dans le Grand Nuage de Magellan, contient environ 1 100 étoiles : les plus massives ont tendance à se rapprocher du centre, tandis que les plus légères s’en éloignent. Cinq supergéantes rouges s’y trouvent, des étoiles physiquement massives mais plus froides qui fusionnent l’hélium après avoir épuisé l’hydrogène, comme l’explique la NASA.

Lire aussi :  5 choses que les astronautes ne peuvent pas manger dans l'espace !

L’histoire du télescope Hubble de la NASA

Le télescope Hubble de la NASA a été lancé le 24 avril 1990, grâce à la navette spatiale Discovery, et est entré en service le 20 mai de la même année. À son actif, des réalisations telles que la description détaillée d’un nuage de gaz soutenant l’existence des trous noirs, ou des images de la comète Shoemaker-Levy 9, toutes deux en 1994.

Il a également réalisé des photos des nébuleuses Keyhole et Eagle, des galaxies Antennae et de la nébuleuse Cat’s Eye.

Bien que le télescope Webb soit désormais plus puissant que Hubble, ce dernier nous surprendra toujours par les images qu’il capture. Ses travaux devraient durer au moins jusqu’en 2030 ou 2050.

En tant que jeune média indépendant, Patrouilleurs des médias a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentDiscutez avec Albert Einstein… grâce à une Intelligence Artificielle !
Article suivantRecette de grand-mère : Faire pousser vos ongles plus vite et plus forts !
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^