Accueil Internationales ONU : Plus de 3 000 réfugiés perdus en mer en 2021

ONU : Plus de 3 000 réfugiés perdus en mer en 2021

164
0

Plus de 3 000 réfugiés, migrants et demandeurs d’asile sont portés disparus parce qu’ils sont morts ou ont été portés disparus l’année dernière alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe par les routes de la Méditerranée et de l’Atlantique, selon un rapport de l’agence des Nations unies pour les réfugiés publié vendredi 29 avril.

Shabia Mantoo, du HCR, a déclaré lors d’un point de presse à Genève que le chiffre en 2021 était presque le double du nombre de vies perdues l’année précédente, en 2020, selon Reuters.

“Nous constatons que le nombre de personnes perdues augmente de manière inquiétante”, a-t-elle déclaré.

Les enfants réfugiés d’ pourraient également être “perdus” par des adoptions illégales

Le Parlement européen s’est inquiété jeudi du sort des enfants ukrainiens fuyant la guerre, soulignant le risque d'”adoption illégale” d’enfants non accompagnés et demandant qu’ils soient encadrés par les services sociaux, rapporte l’AFP.

Lire aussi :  La guerre arrive. La Chine fait jouer ses muscles, suscitant l'inquiétude dans le monde entier

Dans une résolution votée à une large majorité (503 pour, 3 contre, 47 abstentions), les députés ont appelé les États membres à prendre davantage de mesures pour faciliter l’intégration des enfants ukrainiens dans leur pays d’accueil.

“Afin de prévenir le trafic d’enfants, l’adoption illégale et d’autres abus”, les députés demandent que tous les enfants non accompagnés “soient immédiatement inclus dans les systèmes de supervision des services sociaux” pour garantir leur sécurité et permettre un éventuel “regroupement familial”.

Les députés recommandent que des agents de protection de l’enfance soient déployés aux frontières, ainsi que des services de recherche des familles, selon agerpres.co.uk.

Lire aussi :  Une nouvelle épidémie balaie l'Europe : la Roumanie a pris des mesures d'urgence. "C'est le plus violent jamais vu"

Les députés européens s’inquiètent pour les enfants ukrainiens en fugue qui risquent d’être “adoptés illégalement”.
Ils insistent sur le fait que les enfants non accompagnés doivent être placés dans un environnement familial plutôt que dans des institutions, qu’un tuteur doit être “rapidement désigné” et que les fratries “ne doivent pas être séparées”.

Le Parlement européen défend le principe d’un retour rapide des mineurs à l’école “pour limiter le décrochage scolaire” et demande à la Commission européenne et aux États membres de recruter des “enseignants ukrainiens” ou “ukrainophones” pour accélérer l’intégration des enfants.

Suivez Patrouilleurs des médias sur Twitter, Facebook et Google News!

Article précédentRoger Federer poste un message après sa visite philanthropique au Malawi
Article suivantMarta Kostyuk partage des mots forts sur Iga Swiatek