Accueil Sport Paula Badosa réfléchit à son parcours dans le top 10

Paula Badosa réfléchit à son parcours dans le top 10

34
0

La numéro 8 mondiale, Paula Badosa, a admis qu’elle avait dû faire beaucoup de sacrifices, mais elle ne le regrette pas, car elle sait que c’est le prix qu’elle a dû payer pour réussir. Badosa, âgée de 24 ans, a profité d’une saison de break en 2021, lorsqu’elle a remporté son premier titre de master à Indian Wells, a fait ses débuts en finale de la WTA et s’est hissée dans le top 10 pour la première fois de sa carrière.

« On laisse beaucoup de choses derrière soi, oui, mais on compense avec les succès, gagner des tournois, jouer de bons matches, profiter du quotidien. J’ai la chance d’aimer vraiment le tennis, j’apprécie les compétitions et j’apprécie aussi l’entraînement, le monde du tennis, la vie du tennis », a déclaré Badosa à Mundo Deportivo.

Lire aussi :  Elise Mertens annonce que le frère de David Goffin sera son nouvel entraîneur

Badosa est très impliqué dans le tennis

« Je considère que cela fait partie de notre vie d’athlètes. Il y a des jours où je n’ai pas eu le temps de rester plus d’une demi-heure sur le canapé, je n’ai pas arrêté, mais c’est mon travail.

Au final, ça peut être dix jours très intenses, à s’entraîner au maximum tout en faisant face à d’autres obligations. Ils travaillent 24 heures sur 24, mais c’est le prix à payer pour réussir », a admis Badosa.

En outre, Badosa a réfléchi à son parcours pour devenir une joueuse du top 10. « C’est incroyable, c’est une énorme différence, ils semblent être deux sports différents qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

Lire aussi :  Open d'Australie : les meilleurs matchs de simple messieurs de tous les temps

Simplement avec le traitement que vous pouvez avoir, ou l’impact ou les installations. Mais mentalement, pour moi, l’effort est le même dans le top 100 que dans le top 10. C’est très, très difficile. Peut-être que cela m’a coûté plus cher d’être dans le top 100 que dans le (top) 10.

Pour entrer dans le top 100, il m’a fallu beaucoup, beaucoup d’années supplémentaires », a expliqué Badosa. Après une fin 2021 en force, Badosa a clairement indiqué qu’elle souhaitait remporter son premier titre du Grand Chelem à l’Open d’Australie.

Article précédentLe petit-fils du président John Kennedy, le dieu mondial de l’anti-vaccin. Sa campagne virulente fait enrager l’Amérique
Article suivantRichard Gasquet se retire de l’événement ATP de Melbourne
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^