Accueil Internationales Poutine attaque la Roumanie. « J’ai demandé directement qu’il n’y ait pas d’autres...

Poutine attaque la Roumanie. « J’ai demandé directement qu’il n’y ait pas d’autres déplacements de l’OTAN vers l’Est. Ils nous ont menti ». Quelle est la prochaine étape ?

154
0

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré jeudi, lors de sa conférence de presse annuelle, que l’expansion de l’OTAN vers l’est est « inacceptable » et que les États-Unis « se tiennent avec des missiles à notre porte (celle de la Russie – ndlr) », rapporte l’agence de presse russe. RIA Novosti.

Lors d’une conférence de presse au Kremlin, un journaliste a demandé à Vladimir Poutine quelles garanties de sécurité la Russie pouvait offrir pour ne pas envahir l’Ukraine. Visiblement irrité par la question, il a répondu que la Russie devrait en fait obtenir des garanties de sécurité de la part de l’OTAN. « Quelle serait la réaction des États-Unis si nous apportions des armes à proximité de leurs frontières ? Qu’est-ce que cela donnerait de déployer des armes au Canada ou au Mexique à la frontière américaine ? » il a dit.

Source : Archives EVZ

Les vagues d’adhésion après la chute de l’Union soviétique

En 1991, l’Union soviétique s’est effondrée et l’OTAN n’avait plus de but précis. La Russie a donc exigé des garanties qu’il ne s’approcherait pas de ses frontières. Mais depuis lors, d’autres pays d’Europe orientale ont rejoint l’OTAN en cinq vagues.

Lire aussi :  La Corée du Nord ne participera pas aux Jeux olympiques de Pékin en raison de "forces hostiles".

1999 : République tchèque, Hongrie et Pologne

2004 : Roumanie, Bulgarie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Slovaquie, Slovénie.

2009 : Albanie

2017 : Monténégro

2020 : Macédoine du Nord

« J’ai demandé directement qu’il n’y ait plus de mouvement de l’OTAN vers l’est. Ils nous ont menti »

Le dirigeant russe a ajouté que la Russie « ne souhaite pas d’action militaire » mais a pointé du doigt les États-Unis et l’OTAN. « J’ai demandé directement qu’il n’y ait plus de mouvement de l’OTAN vers l’Est. La balle est dans leur camp. » Le tsar du Kremlin a ensuite ajouté : « J’ai l’impression que nous sommes parfois sur des planètes différentes. »

« Ce n’est pas le déroulement des négociations qui est important, mais leur résultat. L’OTAN nous a promis qu’elle ne s’étendrait pas vers l’Est en 1991. Ils nous ont menti. Il y a eu cinq vagues d’adhésion depuis lors. Maintenant, en Roumanie et en Pologne, l’alliance a installé des armes d’attaque. Avons-nous fait quelque chose ? Ils sont venus à nous », a ajouté M. Poutine.

Lire aussi :  Un camion militaire fonce sur un groupe de manifestants au Myanmar.

Il fait des cauchemars à l’idée que l’Ukraine rejoigne l’OTAN.

L’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN est inacceptable pour Poutine. « Nous ne menaçons personne. La Russie ne menace pas les frontières des États-Unis ou de la Grande-Bretagne. Au lieu de cela, l’OTAN menace nos frontières. Et maintenant, ils veulent que l’Ukraine rejoigne l’OTAN (…) L’OTAN nous demande de fournir des garanties de sécurité. En réalité, l’OTAN doit nous donner. Nous ne menaçons personne », a ajouté le président russe.

Cette déclaration intervient quelques jours après que la Russie a publié une liste de plusieurs demandes visant à réduire les tensions en Europe. Celles-ci stipulent que l’Ukraine ne sera pas autorisée à rejoindre l’Alliance de l’Atlantique Nord et qu’aucune nouvelle troupe ou arme ne sera déployée en Europe de l’Est, CNN rapporte.

Article précédentDenis Shapovalov testé positif au Covid en Australie et présentant des symptômes mineurs
Article suivantDonna Vekic ne jouera pas le tournoi WTA de Melbourne
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !