Accueil Internationales REPORTAGE : L’ancien pape Benoît XVI mis en examen. Il savait que...

REPORTAGE : L’ancien pape Benoît XVI mis en examen. Il savait que des prêtres abusaient d’enfants

228
0

Le pape Benoît XVI est mis en accusation. Il était au courant des abus sexuels commis sur des enfants par des prêtres sous ses ordres.

Une enquête citée par CNN montre que l’ancien pape n’a pas agi lorsqu’il était archevêque de Munich entre 1977 et 1982. Le rapport démonte ainsi les déclarations répétées de l’ancien pontife niant être au courant de tels actes.

“Il était informé des faits”, a déclaré l’avocat Martin Pusch, alors que le cabinet d’avocats Westpfahl Spilker Wastl annonçait les conclusions d’une enquête sur les abus sexuels commis dans l’archidiocèse de Munich sur plusieurs décennies. Le rapport a été commandé par l’église elle-même, note CNN.

“Nous pensons qu’il peut être accusé de mauvaise conduite dans quatre cas”, a déclaré M. Pusch. Il a expliqué : “Deux de ces cas concernent des abus commis pendant son mandat et sanctionnés par l’État. Dans les deux cas, les auteurs sont restés dans le domaine pastoral.”

Le pape Benoît est mis en accusation, mais continue de nier les faits.

Le cabinet d’avocats a déclaré jeudi que l’ancien pontife continue de nier les accusations.

L’ancien pontife a rejeté à plusieurs reprises les allégations selon lesquelles il aurait sciemment couvert des abus. En 2013, il a même diffusé : “J’apprends, comme vous le savez, avec une profonde consternation. Mais je n’ai jamais essayé de cacher ces choses.”

CNN contacte l’ancien secrétaire de Benedict pour une réponse dans le reportage de jeudi.

La position de Benoît XVI a été rejetée par les avocats lors de la conférence de presse tant attendue à Munich. Leurs conclusions constituent une réprimande remarquable à l’encontre de l’ancien pape, alors connu sous le nom de cardinal Joseph Ratzinger, après des années de spéculation sur ce qu’il savait.

Lire aussi :  Les ressources, l'éternel problème. La Méditerranée orientale, un point chaud

“Pendant son mandat, il y a eu des cas d’abus”, a déclaré Pusch, en faisant référence à Benoît XVI. “Dans ces cas, les prêtres en question ont poursuivi leur travail sans être sanctionnés. L’église n’a rien fait.

“Il prétend qu’il n’était pas au courant de certains faits, mais nous pensons que ce n’est pas le cas”, a déclaré M. Pusch.

Le rapport complet devait être publié jeudi après que ses auteurs aient exposé leurs principales conclusions.

Le Vatican n’a pas encore commenté l’information

Dans une déclaration, le Vatican a dit qu’il attendrait la publication avant de faire des commentaires.

“Le Saint-Siège estime qu’il convient d’accorder toute l’attention nécessaire à ce document, dont le contenu n’est pas connu à l’heure actuelle. Dans les jours qui viennent… le Saint-Siège pourra l’examiner attentivement et en détail”, indique le communiqué du Vatican.

“Réitérant sa honte et son remords pour les abus commis par des clercs à l’encontre de mineurs, le Saint-Siège exprime sa proximité avec toutes les victimes et réaffirme ses efforts pour protéger les mineurs et leur assurer un environnement sûr”, ajoute le communiqué.

Benoît XVI, qui a maintenant 94 ans, est devenu le premier pape depuis des siècles à démissionner. Il a annoncé sa retraite en 2013, son mandat ayant été assombri par un scandale mondial d’abus sexuels au sein de l’Église catholique. Les conclusions des enquêteurs – qui l’impliquent désormais directement dans l’incapacité à prévenir et à punir les abus – menacent de détruire la réputation de l’ancien pontife.

Lire aussi :  Les scientifiques sont abasourdis. Ils ont découvert une mystérieuse créature sans yeux mais avec 1306 jambes.

L’avocat Ulrich Wastl a soumis une copie du procès-verbal d’une réunion des dirigeants de l’église de Munich le 15 janvier 1980. M. Wastl s’est dit “surpris” que Benoît XVI ait nié avoir assisté à la réunion, alors que les procès-verbaux attestent de sa présence.

“Il s’agit d’un document écrit”, a déclaré Wastl, qui a ensuite rejeté le démenti de Benoît XVI comme “peu crédible”.

Les conclusions de l’enquête sont saluées par une survivante d’abus

Une survivante allemande d’abus commis par des clercs catholiques a salué jeudi les critiques des enquêteurs à l’encontre de l’ancien pape.

“L’édifice de mensonges destiné à protéger le pape Benoît vient de s’effondrer en catastrophe. Benoît XVI a été complice de l’abus de nombreuses victimes après 1980, victimes du prêtre X”, a déclaré Matthias Katsch. Il dirige l’organisation “Eckiger Tisch”, qui cherche à obtenir justice pour les victimes d’abus.

Katsch affirme qu’il avait 13 ans lorsqu’un prêtre de son école jésuite à Berlin a commis ses premières attouchements. En 2010, Katsch a rendu son histoire publique. Il a déclenché une vague de témoignages de dizaines, puis de centaines d’autres survivants.

Katsch, qui a raconté son histoire à CNN en 2018, était présent jeudi pour une conférence de presse où les conclusions de l’enquête ont été présentées.

Suivez Patrouilleurs des medias sur Facebook et Google News!

Article précédentOpen d’Australie : Amanda Anisimova surprend la tenante du titre Naomi Osaka
Article suivantOpen d’Australie : Kokkinakis et Kyrgios ont surpris les têtes de série n°1