Accueil Sport Sébastien Grosjean et Julien Benneteau restent les capitaines des équipes françaises

Sébastien Grosjean et Julien Benneteau restent les capitaines des équipes françaises

43
0

Sébastien Grosjean reste capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, tandis que Julien Benneteau reste capitaine de l’équipe de France de Billie Jean King Cup, a confirmé jeudi la Fédération française de tennis.

Les équipes françaises n’ont pas eu de succès lors de la finale de la Coupe Davis et de la Billie Jean King Cup de cette année, mais Grosjean et Benneteau ne paieront pas le prix ultime. La France n’a pas réussi à dépasser la phase de groupes lors de ces deux événements – des résultats qui n’ont pas satisfait la Fédération française de tennis.

Grosjean a pris une décision étrange avant la finale de la Coupe Davis en laissant de côté le joueur de tennis français de haut niveau Gaël Monfils. « Gaël comprend ma décision de mélanger jeunesse et expérience.

Lire aussi :  Carlos Moya fait part de ses réflexions sur l'arrivée de Marc Lopez dans l'équipe de Rafael Nadal

(…) Je n’exclus pas de changer l’équipe avant le départ, puisque le règlement le permet, surtout si Gaël fait un grand résultat à Bercy », a déclaré Grosjean.

Monfils a également parlé de la décision de Grosjean

« Sébastien Grosjean et moi en avons discuté et il voulait que je récupère.

S’il y a un play-off en février, j’y serai. Je serai sélectionné. Je pense que Sébastien a pris sa décision. Nous avons eu beaucoup de discussions, comme il vous l’a certainement dit. Il est le capitaine.

Il a décidé de me laisser récupérer, de me défouler un peu », a expliqué Monfils. Grosjean était membre de l’équipe française qui a remporté la Coupe Davis à Melbourne en 2001. « J’ai de super souvenirs », s’est souvenu Grosjean avant la finale de la Coupe Davis de cette année.

Lire aussi :  Srdjan Djokovic : "Jésus a été crucifié sur la croix, maintenant c'est Novak qui l'est

« L’Australie était fantastique et même si c’était loin de la France, l’impact à la maison était important. L’ambiance à Melbourne était super, tout comme l’esprit d’équipe au sein de l’équipe de France et au final, tout était parfait.

Vingt ans plus tard, j’ai toujours de super souvenirs et je les partage avec mes coéquipiers. Même si je suis à la retraite depuis plus d’une décennie, j’ai toujours de supers souvenirs de cette finale ».

Article précédentQui est la femme retrouvée carbonisée dans l’explosion de Cluj ?
Article suivant2021 en rétrospective : Dominic Thiem bat Nick Kyrgios dans un thriller
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^