Accueil Internationales Serbie, Albanie et Macédoine du Nord, la petite affaire des Balkans

Serbie, Albanie et Macédoine du Nord, la petite affaire des Balkans

166
0

Les dirigeants de la Serbie, de l’Albanie et de la Macédoine du Nord se sont rencontrés mardi et ont convenu d’intensifier les relations politiques et économiques dans le cadre de l’initiative « Open Balkans », rapporte l’Associated Press.

Le Premier ministre albanais Edi Rama a tenu une réunion de deux jours à Tirana avec le président serbe Aleksandar Vucici et le Premier ministre nord-macédonien Zoran Zaev, selon stiripesurse.ro.

Les délégations ont signé des accords dans les domaines du travail et de l’agriculture, convenant d’éliminer certains droits de douane.

La Serbie, l’Albanie et la Macédoine du Nord adoptent des règles similaires à celles de l’UE

« Notre objectif est de n’avoir aucune frontière pour la circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services, conformément aux principes de l’UE », a déclaré Edi Rama, alors que l’Albanie, la Serbie et la Macédoine du Nord aspirent à rejoindre l’UE.

Lire aussi :  Une nouvelle épidémie balaie l'Europe : la Roumanie a pris des mesures d'urgence. "C'est le plus violent jamais vu"

Le sommet « Ouverture des Balkans » s’inscrit dans le cadre du processus de coopération de Berlin initié par l’Allemagne et la France pour promouvoir le développement régional.

« Arrêtons de perdre du temps à parler du passé, sinon nous ne ferons rien pour l’avenir. Nous sommes ici pour construire des ponts, pour construire l’avenir », a déclaré le président serbe Aleksandar Vucici.

L’Union européenne, qui craint un retour de bâton politique dans ses États membres, ne peut plus accepter de garantir l’adhésion des six pays des Balkans occidentaux à qui l’on a promis une place dans le bloc, affirment quatre diplomates et un document interne, selon des sources citées par Reuters.

Lire aussi :  Liste des pays européens qui pourraient légaliser le cannabis en 2022

Ces informations, qui ont été communiquées avant un sommet entre l’UE et les dirigeants des Balkans occidentaux le 6 octobre, compromettent la stratégie de l’UE visant à intégrer la Serbie, le Kosovo, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie et la Macédoine du Nord dans l’Union et coïncident avec la montée des tensions à la frontière entre le Kosovo et la Serbie.

Pour ce sommet, l’UE a prévu de réitérer son engagement pris il y a 18 ans « d’offrir son soutien sans équivoque à la perspective européenne des Balkans occidentaux », selon un projet de déclaration du sommet, daté du 11 septembre et vu par Reuters. Mais il a fait l’objet d’au moins deux cycles de négociations sans qu’aucun accord ne soit trouvé, selon des diplomates.

Lire Patrouilleurs des médias sur sur Google News !

Article précédentPluie de roquettes dans la zone ultra-sécurisée. « L’organe de Staline » a frappé en pleine nuit. Panique dans les rues
Article suivantÉducation, vers une grève générale