Accueil Sport Sofia Kenin : Je suis toujours l’enfant compétitive qui déteste perdre

Sofia Kenin : Je suis toujours l’enfant compétitive qui déteste perdre

15
0

L’ancienne numéro 4 mondiale, Sofia Kenin, a fait son retour cette semaine à Adélaïde après une absence de six mois due à une maladie et une blessure. Kenin a pris un départ victorieux en battant Lucia Bronzetti 7-5, 7-6 et en atteignant les huitièmes de finale.

Après le match, Kenin a accordé une interview au site web de la WTA, dans laquelle on lui demandait ce qu’elle prévoyait pour 2022 en termes de jeu. « Des matchs, certainement. Plus je jouerai, plus j’aurai de matches, plus je me sentirai à l’aise sur le court.

Bien sûr, je ne m’attends pas à tout gagner, mais chaque match que je remporte renforce ma confiance en moi. C’est un peu différent de mon autre mentalité auparavant, mais je vais y arriver », a déclaré Kenin au site web de la WTA.

Lire aussi :  Nick Kyrgios répond à Bernard Tomic

« Je suis toujours cette enfant pleine de tempérament et de compétition qui déteste perdre et tout, une petite diva. Il faut juste que je me mette dans le bain ».

Kenin aimerait bien remporter un autre Grand Chelem

Sofia Kenin, 23 ans, a remporté son premier titre du Grand Chelem à l’Open d’Australie 2020.

Kenin a été interrogée sur ce qui la rendrait heureuse cette année. « Bien sûr, j’aimerais gagner des chelems ou un chelem, aller loin. C’est difficile à dire, gagner un chelem. Je ne veux pas passer pour une petite fille gâtée, mais ce serait évidemment génial.

Mais pour entrer profondément dans un chelem, au moins un quart de finale serait vraiment un gros coup de pouce pour moi, après six mois sans jouer. Être en bonne santé, bien sûr. Les chelems ne font pas tout.

Lire aussi :  Iga Swiatek révèle ce qu'elle a fait pour faire le plein d'énergie avant la saison 2022

Il y a d’autres tournois. Donc j’ai l’impression que plus je vois de matches, plus j’ai confiance en moi, que je reviens. [Mittwoch] Après le match, c’était bien d’avoir de l’attention et ça m’a manqué.

Mes fans m’ont manqué. J’ai marché sur une place, j’ai été traité avec amour après le match. C’était bien sûr agréable, parfois on a l’impression que les gens m’ont oublié, alors c’était juste agréable de retrouver ce sentiment ».

Article précédentLa Russie a envoyé des troupes au Kazakhstan
Article suivantSi Donald Trump n’est pas condamné, la « vengeance du peuple musulman » suivra : l’Iran menace l’ancien président américain.
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^