Accueil Sport Srdjan Djokovic : « Jésus a été crucifié sur la croix, maintenant c’est...

Srdjan Djokovic : « Jésus a été crucifié sur la croix, maintenant c’est Novak qui l’est

19
0

Srdjan Djokovic a déclaré que Jésus-Christ a été crucifié sur la croix et que c’est maintenant son fils Novak qui sera crucifié. Djokovic a annoncé mardi qu’une dérogation médicale lui avait été accordée pour participer à l’Open d’Australie et qu’il allait jouer le 5e jour de la compétition.

janvier a atterri à Melbourne. Après avoir été détenu pendant neuf heures à l’aéroport de Melbourne, Djokovic a été informé que son visa avait été annulé et qu’il devait quitter le pays. « Jésus a été crucifié sur la croix et tout lui a été fait, mais il vit encore parmi nous aujourd’hui.

Maintenant Novak est crucifié, ils font tout avec lui », a déclaré Srdjan selon Gaspar Ribeiro Lanca. Le Premier ministre australien Scott Morrison a confirmé sur Twitter que le visa de Djokovic avait été annulé. « Le visa de Djokovic a été annulé.

Lire aussi :  Venus Williams sur les rumeurs de rencontre avec Reilly Opelka : il m'a rejetée

Les règles sont les règles, surtout quand il s’agit de nos frontières. Personne n’est au-dessus de ces règles. Notre politique frontalière forte a été essentielle pour que l’Australie ait l’un des taux de mortalité par COVID les plus bas du monde », a tweeté Morrison.

Le père de Djokovic a attaqué Morrison

« Le chef de ce pays lointain, Scott Morrison … a osé attaquer Novak et le chasser avant qu’il n’atteigne leur pays. Ils voulaient le mettre à genoux et pas seulement lui, mais notre belle Serbie », a déclaré Srdjan.

« C’est une décision honteuse. L’expulsion. Nous devons tous sortir et l’accueillir [wenn er zurückkommt]. Je ne peux pas parler à mon fils ; ils le présentent comme un criminel.

Lire aussi :  Quand Serena Williams a atteint le record de Steffi Graf

Je ne trouve pas les mots pour décrire tout ce qu’ils lui ont fait subir ». La mère de Djokovic, Dijana, a également critiqué les autorités australiennes. « C’est très difficile pour moi de supporter cela. Personne ne mérite ce genre de traitement, surtout pas lui.

C’est une position politique qu’il ne peut pas jouer, c’est un scandale. Le mettre dans des hôtels sales, ne pas avoir de contact avec nous, c’est un traitement sans précédent », a déclaré Dijana Djokovic.

Article précédentWTA Adelaide : Iga Swiatek s’impose face à Leylah Fernandez
Article suivantNFT : Le sérum Mega Mutant de Bored Ape vendu pour 5,8 millions de dollars
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^