Accueil Alimentation Alimentation anti-inflammatoire : ce que vous devez savoir

Alimentation anti-inflammatoire : ce que vous devez savoir

67
0
Alimentation anti-inflammatoire : ce que vous devez savoir

De plus en plus d'études scientifiques montrent que l'inflammation chronique est à l'origine de nombreuses maladies telles que les troubles cardiovasculaires, le diabète ou encore l'arthrite. L'alimentation anti-inflammatoire s'avère ainsi être un levier de efficace pour contrer ces affections. Mais quels sont les principes de cette alimentation ? Comment identifier les bons aliments et éviter ceux qui favorisent l'inflammation ? C'est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Comprendre l'inflammation et ses impacts sur la santé

Qu'est-ce que l'inflammation ?

L'inflammation est une réaction naturelle et nécessaire du corps face à une agression : infection, blessure, etc. On parle d'inflammation aiguë. À l'inverse, lorsque cette inflammation perdure dans le sans raison apparente, on parle d'inflammation chronique. C'est ce type d'inflammation qui est lié aux maladies évoquées précédemment.

Les conséquences de l'inflammation sur la santé

Lorsque l'inflammation devient chronique, elle peut endommager les tissus et organes concernés. Par exemple, une inflammation persistante des vaisseaux sanguins peut conduire à des maladies cardiovasculaires. De même, une inflammation du pancréas peut entraîner un diabète de type 2.

Maintenant que nous avons compris comment fonctionne l'inflammation et ses conséquences sur la santé, voyons comment l'alimentation peut nous aider à réduire cette inflammation.

Les principes de base de l'alimentation anti-inflammatoire

Favoriser une alimentation riche en nutriments

Une alimentation anti-inflammatoire doit avant tout être riche en fibres, vitamines, minéraux et antioxydants. Ces éléments vont aider à renforcer notre et ainsi contribuer à réduire l'inflammation dans le corps. On trouve ces nutriments essentiels principalement dans les fruits et légumes frais.

Eviter les aliments transformés

Les aliments ultra-transformés sont souvent riches en sucre, en sel et en graisses saturées : trois facteurs qui favorisent l'inflammation. Il est donc recommandé de limiter leur consommation lorsque l'on souhaite adopter une alimentation anti-inflammatoire.

Prenons maintenant un peu plus de temps pour identifier quels sont précisément ces aliments à privilégier et ceux à éviter.

Identifier les aliments à privilégier pour leurs propriétés anti-inflammatoires

Les aliments riches en oméga-3

Ces acides gras ont une action anti-inflammatoire prouvée. On les trouve notamment dans les poissons gras tels que le saumon ou encore dans certaines huiles végétales comme celle de lin ou de colza.

Les fruits et légumes colorés

Ils sont une source importante d'antioxydants, des molécules qui luttent contre l'inflammation. Par exemple, les baies, les oranges ou encore les tomates sont à privilégier.

Passons maintenant aux aliments à éviter pour maintenir notre inflammation sous contrôle.

Les aliments inflammatoires à éviter ou réduire dans votre régime

Le sucre raffiné

L'excès de sucre peut favoriser l'inflammation. Il est donc recommandé de limiter sa consommation, notamment celle du sucre raffiné que l'on retrouve dans beaucoup d'aliments industriels.

Les graisses saturées et trans

Ces types de graisses favorisent également l'inflammation. On les retrouve surtout dans les viandes grasses et les produits laitiers entiers ainsi que dans certains produits industriels.

Avec ces connaissances en main, voyons comment équilibrer nos apports en oméga-3 et oméga-6 pour combattre efficacement l'inflammation.

Comment équilibrer oméga-3 et oméga-6 pour combattre l'inflammation

Avoir un bon ratio oméga-3/oméga-6

Il est d'usage de veiller à avoir un bon équilibre entre nos apports en oméga-3 (anti-inflammatoires) et en oméga-6 (pro-inflammatoires). Pour cela, il est recommandé d'augmenter nos apports en oméga-3 tout en diminuant ceux en oméga-6.

Les sources d'oméga-3 et d'oméga-6

On trouve les oméga-3 principalement dans les poissons gras et certaines huiles végétales. Quant aux oméga-6, ils sont présents dans de nombreux aliments industriels ainsi que dans l'huile de ou de maïs par exemple.

Pour vous aider à intégrer ces principes au quotidien, voici quelques conseils pour planifier des repas simples et efficaces.

Planifier des repas simples et efficaces : conseils pour débutants

Favoriser la simplicité

Il n'est pas nécessaire de préparer des recettes compliquées. Un plat composé de légumes frais, de céréales complètes (riches en fibres) et d'une source de protéines (, tofu…) est un excellent choix.

L'importance du petit déjeuner

N'oubliez pas le petit-déjeuner ! Un bol de fruits frais avec un peu de granola peut être une excellente façon de commencer la journée sur une note anti-inflammatoire.

Maintenant, voyons comment intégrer ces habitudes alimentaires anti-inflammatoires à notre quotidienne.

Intégrer des habitudes alimentaires anti-inflammatoires au quotidien

Adapter progressivement son alimentation

Nul de changer radicalement et immédiatement ses habitudes. Commencez par introduire progressivement plus d'aliments anti-inflammatoires dans vos repas et réduisez petit à petit les aliments pro-inflammatoires.

Faire participer toute la famille

C'est une bonne idée de faire participer toute la famille à ce changement. Cela peut être l'occasion de découvrir ensemble de nouvelles recettes et cela permettra aussi à tout le monde de profiter des bénéfices de cette alimentation sur leur santé.

Avant de vous lancer, prenez note des quelques précautions et recommandations suivantes.

Précautions et recommandations lors de l'adoption d'une alimentation anti-inflammatoire

Consulter un professionnel de santé avant tout changement radical

Il est toujours prudent de consulter un professionnel de santé (médecin, diététicien) avant d'apporter des modifications importantes à votre , notamment si vous souffrez d'une .

Garder une alimentation équilibrée et variée

L'alimentation anti-inflammatoire ne doit pas être vue comme un régime restrictif mais plutôt comme une orientation générale. Il est d'usage de continuer à consommer tous les groupes d'aliments pour maintenir un apport nutritionnel complet.

Nous voilà arrivés au terme de notre parcours au sein de l'alimentation anti-inflammatoire.

Pour résumer, adopter une alimentation anti-inflammatoire peut vous aider à prévenir ou à gérer l'inflammation chronique et les maladies qui y sont associées. Il est recommandé de privilégier une alimentation riche en fibres, vitamines, minéraux et antioxydants et de limiter la consommation d'aliments ultra-transformés. Les graisses saturées et le sucre raffiné sont également à éviter. Pour finir, il est d'usage de consulter un professionnel de santé avant tout changement radical dans votre régime alimentaire. Alors prêt(e) à vous lancer ? Bonne dégustation !

4.4/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, Patrouilleurs Médias Québec a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News